MAISON VAN DOESBURG - MEUDON

Photo principale
Le

La Maison Van Doesburg est l’une des maisons d’artistes les plus célèbres de la période de l'entre-deux-guerres.
Theo van Doesburg dessine et construit la maison-atelier vers la fin des années 1920, à Meudon, pour lui-même et son épouse Nelly.
Enfin pouvait-il transformer sa vision de « l’art universel » en l’appliquant à une création architecturale, dans une ville où l’avant-garde internationale s’était installée.
La construction de la maison fut terminée fin 1930. Avant même l’achèvement des travaux de peinture et l’aménagement final, Van Doesburg décède à l’âge de 47 ans.
La maison-atelier portera le nom de son créateur à partir des années 1980 et entrera ainsi dans l’Histoire en tant que témoin unique et exceptionnel des idées de Van Doesburg sur la synthèse des arts et l’incarnation d’un idéal : « réunir la société, l’industrie et les sciences ».
Cette maison-atelier est ouverte en lieu de travail et d’habitation – dans l’esprit de Theo et Nelly – aux artistes et chercheurs actifs dans les nombreux domaines qui passionnaient le couple Van Doesburg : arts plastiques, design, architecture, littérature, musique et arts de la scène.
En 1981, la maison est classée « monument historique », restaurée en profondeur entre 1983 et 2014, une trentaine d’artistes et chercheurs ont résidés dans la Maison Van Doesburg.
La signification de la maison-atelier, conservée dans son état originel, a intrigué non seulement les résidents temporaires mais aussi les théoriciens et les critiques d’art. Certains d’entre eux considèrent que la maison-atelier, avec sa composition simple formée de deux cubes emboîtés, appartient au mouvement moderniste. D’autres critiques insistent sur les principes du mouvement De Stijl qui regarde l’architecture comme une synthèse des arts.

« La maison ne s’adapte pas à la vie ! » Evert van Straaten, historien de l’art et spécialiste de Van Doesburg, met l’accent sur l’expérience de l’espace, fondamentale dans ce lieu. Il s’en explique ainsi : « Tous les éléments architecturaux ont été mis au service d’une expérience spirituelle et esthétique au détriment de ce qui est physique et socio-fonctionnel. Les compositions de couleurs deviennent ainsi des véhicules pour une expérience mystique. Dans cet esprit, cette maison-atelier, témoin unique de la création architecturale de Theo van Doesburg, est une apothéose de l’architecture De Stijl. »

Pourquoi ça fait du bien :
- pour la visite en compagnie de l'artiste résident qui vous présentera nous seulement la maison mais également son travail
- pour la beauté et la quiétude des environs avec notamment la fondation Arp à 5 minutes à pied à peine
- pour la beauté de l'atelier avec ses 2 immenses verrières


Laisser un commentaire