LE MASTABA 1 - LA GARENNE-COLOMBES

Photo principale
Le

L'année 86 marque le début des travaux d'une étrange demeure surnommée à l'origine "le terrier" ou "l'abri" et devenue par la suite "le mastaba".
Il s'agit d'un pavillon semi enterré, de 8 mètres de hauteur entièrement recouvert à l'extérieur de carreaux blancs de céramique.
Ce vaste édifice de 407 m2 est le fruit d'une étroite collaboration entre opérée entre Jean-Pierre Raynaud et l'architecte des monuments historiques.
Le "terrier" est un lieu unique dépourvu de fenêtres, mais très lumineux grâce une coupole diffusant une lumière zénithale.

Cette maison apparaît comme un véritable OVNI au milieu d'une zone pavillonnaire traditionnelle.

Pourquoi ça fait du bien:
- pour la vue sur le salon une fois la porte passée
- pour les concerts gratuits proposés dans le salon
- pour l'obsession du propriétaire pour les pots de fleurs


Laisser un commentaire