La Conciergerie - Paris

La Conciergerie - Paris

Malgré son imposante stature et la beauté de son architecture médiévale, la Conciergerie est un endroit peu visité par les Parisiens et les touristes. La faute peut-être à son passé un poil sordide…
Jusqu’en 1370 Charles V loge dans le palais de la Cité, qui abrite à l’époque le Parlement et la Chambre des Comptes.
Ce palais englobe la Conciergerie et la Sainte-Chapelle et c’est en fait la résidence principale des rois de France, depuis le Xe s.
Il décide finalement en 1310 d’aller s’installer au Louvre et laisse au palais de la Cité le rôle judiciaire qu’on lui connaît depuis...
En 1310, l’édifice fut alors converti en prison d’état, où de nombreux prévenus étaient parqués en attendant leur jugement. Les plus riches bénéficiaient d’une cellule dotée d’une paillasse pour s’étendre, alors que les moins fortunés étaient entassés à même le sol. Dans la plupart des cas, leur captivité aboutissait sur une exécution… C’est d’ailleurs ici que pendant la Révolution, Marie-Antoinette et Robespierre ont séjourné avant de passer à l’échafaud !

En 1914, la prison ferme ses portes pour devenir un monument national ouvert au public. Lors d’une visite, il faut s’attendre à s’extasier mais aussi à ressentir l’empreinte d’un lourd passé.
La Conciergerie reste aujourd’hui un des très rares témoins de l’architecture médiévale parisienne.

Pourquoi ça fait du bien :
- pour la salle des gardes, aménagée en 1310 par Philippe le Bel, avec ses belles voûtes et ses chapiteaux ornés de sculptures
- pour la magnifique horloge (et la plus ancienne de Paris) extérieure datée de 1585, réalisée par Germain Pilon
- pour ses plus célèbres prisonniers : Ravaillac, Mandrin, Damien... mais aussi sous la Révolution Charlotte Corday, Danton, André Chénier, Robespierre et bien sûr pour voir la cellule qu’occupa Marie-Antoinette d’août à octobre 1793


Le

Laisser un commentaire