Bibliothèque Richelieu - Paris

Bibliothèque Richelieu - Paris

Le site Richelieu-Louvois est le berceau historique de la Bibliothèque nationale de France. Situé au cœur de la capitale, il se composait au XVIIe siècle de plusieurs bâtiments de premier ordre : le Palais Mazarin, l’hôtel Tubeuf, la Galerie Mansart... La bibliothèque est installée sur ce site au cours de la première moitié du XVIIIe siècle. Elle abrite aujourd’hui des collections exceptionnelles : les manuscrits (des plus anciennes traces d’écriture de l’humanité aux manuscrits d’écrivains contemporains), les estampes et photographies, les collections de musique et des arts du spectacle, les cartes et plans et enfin le musée des monnaies, médailles et antiques.
Le xixe siècle est marqué par une importante période d’aménagements et de modernisations, dont la plus emblématique demeure la réalisation de la salle de lecture à coupoles par l’architecte Henri Labrouste. Ses successeurs Jean-Louis Pascal, Alfred Recoura et Michel Roux-Spitz achèvent de donner au site sa physionomie actuelle, notamment par l’adjonction de la salle ovale qui complète le dernier quart du quadrilatère.
La deuxième moitié du xxe siècle est marquée par un accroissement exponentiel des collections qui aboutit à la décision de transférer les Imprimés vers un nouveau site établi dans le treizième arrondissement de Paris4. Le départ du département des Imprimés de la Bibliothèque nationale et la construction de la Bibliothèque François-Mitterrand dans le quartier de Tolbiac ne laisse à Richelieu que les départements spécialisés de la BnF. Après ce grand bouleversement, le début du xxie siècle est marqué par l’initiative d’un véritable renouveau du site.

C’est François 1er qui a mis en place le dépôt légal qui oblige tous les éditeurs et imprimeurs de France à déposer à la bibliothèque royale un exemplaire de tout ce qui paraît en France. La raison première était de savoir tout ce qui se disait en France pour éventuellement censurer certains ouvrages.
Cette loi, toujours en place aujourd’hui, concerne les livres mais aussi les journaux de tous types, les cartes de vœux, les plans, cartes de jeux, absolument TOUT ce qui est imprimé en France ! On y trouve également les CD, DVD, Blu-ray, logiciels et jeux vidéo.
Depuis peu, le dépôt légal concerne également internet, avec des captures d’écran des sites.
Pourquoi ça fait du bien :
- pour la beauté de la salle de lecture éclairée de toutes parts par les dômes, dont la forme est inspirée des crinolines des robes des dames de l’époque
- pour en apprendre un peu plus sur l’histoire de la Biblibliothèque national de France et le dépot légal des oeuvres
- parce que c’est gratuit, il suffit de se faire une carte d’accès a l’entrée


Le

Laisser un commentaire