Puces de Saint Ouen

Puces de Saint Ouen

Avec 1 100 antiquaires et brocanteurs réunis, trois jours et demi chaque semaine, sur sept hectares aux portes de Paris, les Puces de Saint-Ouen forment le plus grand marché de ce type au monde. Pas uniquement par le nombre de ses exposants, mais aussi par le volume et la qualité de la marchandise proposée.

Nos marchés préférés :

- Le marché Dauphine
C’est le marché à l’offre la plus éclectique des Puces. On y trouve une myriade de stands singuliers, le “nec-plus-ultra de la curiosité”. Arpentez les passerelles qui composent le marché et desservent des boutiques aussi fascinantes les unes que les autres : ateliers d’art, jouets vintage, mobiliers anciens et modernes, galeries d’art, librairies, disquaires…
Inauguré en 1991, le Marché Dauphine est le plus récent mais aussi le plus grand des marchés abritant moult marchands d’antiquités et de brocantes. Marché de référence, Dauphine signe son image par la diversité et la profusion de pièces authentiques : au rez-de-chaussée, on compte des objets classiques de qualité. A l’étage, un espace entièrement dédié aux livres anciens. Vous y trouverez également des vinyles, des photographies, des gravures, des cartes postales à des prix intéressants. Surprise, charme, insolite, authenticité, c’est ce que vous propose le Marché Dauphine dans un espace à l’architecture de verre et de métal qui fut inspiré des grandes réalisations du 19e siècle.

- Le marché Vernaison
Le marché Vernaison est le premier marché organisé des puces de Saint-Ouen dans les années 1920. Ce vétéran a gardé son charme d’antan et son esprit village avec ses allées sinueuses et pittoresques.
Aujourd’hui encore, il correspond à ce que les visiteurs aiment le plus, l’authenticité du lieu. Avec le plus grand nombre de stands spécialisés, allant du mobilier aux jouets anciens en passant par la verrerie, le Marché Vernaison reste le paradis du bric-à-brac. Le bistrot-guinguette “Chez Louisette“, où l’on peut toujours se restaurer au son de l’accordéon, fut l’attraction phare du Marché Vernaison.

- Le marché Biron (le marché des célébrités et des connaisseurs)
Premier marché avec des stands répartis le long de deux allées parallèles, le marché Biron commence à se constituer une réputation qui ne se démentira pas au fil du temps. Il construira son image de marque en se démarquant des marchés voisins en triant sur le volet les articles mis en vente.
Aujourd’hui surnommé "le Faubourg Saint-Honoré des Puces", Biron est LE marché incontournable d’une clientèle renommée, "people" et spécialistes. On y trouve une marchandise haut de gamme : bijoux, meubles, tableaux, tapisseries, miroirs, luminaires et objets des arts de la table datant des XVIIIe, XIXe, XXe siècles.

- Le marché Malik
Le marché Malik est dédié aux vêtements depuis sa création. Autrefois lieu privilégié des chineurs de fripes en quête de trouvailles, il accueille aujourd’hui les gens qui veulent être à la pointe de la mode streetwear.
Créé en 1942 par un marchand albanais, le marché Malik de Saint-Ouen est réputé pour la vente des fripes et de vieux uniformes. Il est resté longtemps le lieu où l’on trouvait son bonheur dans les vieux vêtements et accessoires. Aujourd’hui, ce lieu est le paradis des marques de vêtements de marques sportswear, baskets et autres articles d’habillement et où l’on trouve ce qui est de "dernier cri". Le marché Malik est fréquenté par un public jeune mais aussi par les artistes et créateurs qui font la mode d’aujourd’hui.

Pourquoi ça fait du bien :
- pour les douze marchés, des plus chics, comme Paul Bert ou Serpette, au plus typique tel Vernaison, en passant par le plus branché, Dauphine
- pour les bars et restaurants capables de créer une atmosphère conviviale
- parce qu’on y trouve de tout et à tous les prix


Le

Laisser un commentaire