ARCHIVES NATIONALES DE PIERREFITTE

Photo principale
Le

Les Archives Nationales vous accueillent à Pierrefitte pour vous faire découvrir l'envers du décor de ce monument contemporain renfermant l'Histoire de France depuis la Révolution Française.
Guidés par un agent du Département des Publics, vous découvrirez comment l'on inventorie un document, comment on le conserve, quel parcours il emprunte quand on en fait la demande. Quels documents précieux sont si bien gardés dans ces km d'archives ? Peut-on avoir accès à tous les documents publics ?
Le site de Pierrefitte conserve les archives de la France à partir de 1789 (seules les archives des ministères de la Défense et des Affaires étrangères ne s'y trouve pas).
La Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen ouvre cette collection. Les différents régimes politiques du XIXème siècle, les 2 guerres mondiales, les dossiers de l'occupation, les papyri mérovingiens, le procès des Templiers, le journal de Louis Xvi, le testament de Napoléon, la Constitution de la Vème République, entre autres, composent les 270 km d'archives conservés dans ce nouveau bâtiment. Pour exemple, les Archives nationales conservent des dossiers de naturalisation mais aussi les archives des présidents de la République que vous pourrez voir en rentrant dans l'un des magasins.
En 2004, le gouvernement à choisit le site de Pierrefitte-sur-Seine. Confié à l'architecte Massimiliano Fuksas, le nouveau bâtiment, le plus grand dépôt d'archives d'Europe, est inauguré par François Hollande, Président de la République française, le 11 février 2013. C’est au terme d’un déménagement qui a duré 5 ans, qu’une partie de l’Histoire de la France quitte le quartier parisien du Marais pour s’installer en Seine-Saint-Denis.

Ce monument contemporain se divise en deux unités : un bloc monolithe imposant et fermé pour la conservation et des satellites pour créer des conditions d’ouverture au public.
Cet imposant quadrilatère est recouvert d’une peau d’aluminium et de verre largement opaque. Le motif du losange devant rappeler un des éléments du fronton de la Basilique Saint-Denis que l’on peut voir à l’horizon. Au sein de ce bloc de béton, l’architecte a mis des failles, des grands puits de lumière, qui font entrer la lumière au sein des espaces de travail. Ainsi les archivistes qui circulent dans les couloirs ne vivent pas leur lieu de travail comme un blockhaus.
Le bâtiment contient 362 kilomètres linéaires et 57 To d'archives nativement numériques (soit 198 millions de fichiers), chaque année il augmente de 4,5 km de linéaire et de 4,8 To d'archives !

Pourquoi ça fait du bien :
- parce que vous aurez accès à des pièces inaccessibles en temps normal
- pour voir de vos propres yeux le sceau de Louis XVI ou les discours annotés de De Gaulle
- pour l'architecture absolument magnifique du bâtiment imaginé par Massimiliano Fuksas


Laisser un commentaire